les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Rose Béton

Tania Mouraud - Todd James - Cleon Peterson
Du 27 septembre au 5 janvier 2020
les Abattoirs

Depuis avril 2019 Rose Béton invite des artistes à faire de Toulouse une galerie à ciel ouvert, une ville plus que jamais internationale et colorée. Pour un temps fort désormais incontournable de la biennale, trois artistes de la scène internationale s'installent aux Abattoirs. 

Après la version historique du graffiti présentée lors de l’édition 2016, cette exposition fait la part belle au dialogue entre les générations et les médiums, entre la rue et le musée.


Tania Mouraud, née en 1942 à Paris. Elle vit à Colombiers (France).
L’œuvre de Tania Mouraud, marraine de la biennale, se déploie depuis la fin des années 1960 en divers médiums : peinture, installation, performance, vidéo. Avec Variations, sept kakémonos de la série Mots-Mêlés, accompagnés d’une peinture murale, elle investit l’une des plus grandes salles des Abattoirs. On y retrouvera son style calligraphique si particulier, entre lettres et code barre, design graphique et réflexion citoyenne sur l’espace public. Un diaporama de photographies d’archives met en évidence le lien qu’établit l’artiste entre le musée et son travail de rue. En effet, depuis une vingtaine d’années, Tania Mouraud associe photographie, vidéo, son et peinture pour interroger nos choix esthétiques et sociétaux, nos relations aux arts et aux pouvoirs.


Cleon Peterson, né en 1973 à Seattle. Il vit à Los Angeles (USA).
Inspirée de récits mythologiques, de faits historiques et de la réalité actuelle de notre monde, l’œuvre de Cleon Peterson, privilégiant des formes schématiques, dures et froides, avec une gamme restreinte de couleurs en aplats, met en scène un univers violent et chaotique, sous l’emprise de la force martiale. On peut inscrire son travail de peinture et de sculpture dans une longue lignée de représentations du meurtre et de la torture, des vases grecs antiques au peintre américain Leon Golub en passant par Le Caravage (1571-1610) et Francisco de Goya (1746-1828) mais on se souviendra qu’il est aussi nourri du quotidien de la prison et de l’hôpital psychiatrique dont Peterson a lui-même fait l’expérience.
Il réalise à Toulouse une fresque monumentale et dystopique.


Todd James, né en 1969 à New York (USA), où il vit.
Todd James, issu du graffiti, occupe la dernière salle avec ses peintures féroces et acidulées. Ayant commencé sa pratique dans les rues et le métro de New York dès l’âge de onze ans, sous le pseudonyme de REAS, il s’inspire ensuite de la culture pop ou de l’Action Painting, pour des peintures en aplats colorés sensuels et ironiques. Moins innocentes que la palette joyeuse pourrait le laisser croire, ses toiles parlent de sexe, de guerre et de domination masculine. Il s’autorise à y associer intempestivement kalachnikov et service à thé, enfants jouant et guerriers armés, comme s’il convoquait à la fois Henri Matisse (1869- 1954) et Jean-Michel Basquiat (1960-1988).
Todd James participe aussi aux mondes de la mode et de la musique. Il a notamment conçu des couvertures d’albums et des logos pour les Beastie Boys, Eminem ou Iggy Pop.


https://rose-beton.com